La Scène de Noël # The Nightmare Before Christmas


Après avoir fait le tour des films marquants pour la période des fêtes, un seul revient sans cesse. Pour moi, le film de noël par excellence, celui qui ne vieilli pas, qu’il faut avoir vu au cinéma, avoir chez soi, qui se regarde à n’importe quel moment de l’année et surtout pendant les fêtes, c’est :…

[l’Affiche] Le recyclage c’est le mal


Haut-le-coeur : L’ange du mal Me revoilà ! Démarrant en force avec ce superbe haut-le-cœur -d’autres affiches du moment arriveront dans les semaines qui suivent, promis-. Je passerais mon tour concernant l’affiche du nouveau Batman, histoire de pas m’attirer à nouveau les foudres de certaines personnes (même si elle est pas terrible, il faut bien…

Etude d’un nanar : La caverne de la grosse daube


Un retour inhabituel sur une saga dans années 90 qui est tout bonnement unique. Certains l’ont regardé étant petit, d’autres sont surement tombés dessus pendant les vacances de Noël (et ont certainement zappé direct). ET BIEN MOI, je l’ai téléchargé et j’ai passé toute une semaine à la regarder (il y a quand même 10…

[l’Affiche] La SF contre les films de tapettes


LOVE, AMOUR en rouge ein, ça, c’est si on avait pas compris que c’est le film à éviter à tout prix. Le film d’amour, niais et chiant, qui pue la guimauve. Si une fille te traîne en salle pour voir ce machin là, c’est pas la peine d’aller plus loin, FUIS ! Fuis et c’est tout. Sauf si tu veux finir coiffé comme un poney.

[l’Affiche] Le bleu, la couette et le gland


Il y a 3 catégories d’affiches de film, les dramatiques bleues : tuduuuumduuum *wouah c’est vachement solenneeeel*, genre Avatar, The Dark Knight, Harry Potter… Il y a les dramatiques jaunes : tududuuuum *wouah-c’est moins solenneeeel*, genre le Seigneur des Anneaux, Micmacs à tire-larigot, Indiana Jones… et les gentilles blanches (ou bleues) comme j’en ai déjà parlé (oui on va éviter d’en reparler).

[l’Affiche] Les dieux grecs, ces grosses tapettes


En trouvant cette affiche sur un blog, j’ai retenu un léger haut-le-cœur. J’ai ensuite pu lire « l ‘affiche est superbe » . Je suis donc partie vomir. Et puis, je n’ai pas pu m’empêcher de me dire que c’est justement ce genre de personnes qui tapissent leur fond d’écran de ce genre d’images. Franchement, ça ferait gerber un canard, une huitre, tout ce que tu veux (c’est pas facile de chasser toutes ces images de ma tête d’animaux qui vomissent, tu sais, même avec un psy).

[l’Affiche] Les filles en ont dans l’froc


Le cinéma d’aujourd’hui, y a pas à dire, il a trop d’la gueule. C’est du concret, du travaillé, du nouveau. « Les mecs, j’ai une idée de OUF ! On va faire UNE SUITE. THE rencontre du siècle, genre l’aventurier tu vois, ben là il rencontre un E.T, et on fait genre il a un fils, c’est rigolo comme détournement de situation, nan ? Dingue quoi , ça va faire un malheur ! »

[l’Affiche] Du bleu et du rose


Habitué aux affiches sur fond bleu clair à faire vomir une mouette, arborant une tête de con photoshopé à mort, Adam Sandler nous sort à nouveau le grand jeu avec cette affiche du « Mytho » (« Just Go with It » en v.o, ce qui n’a pas vraiment de rapport hein). À ses côtés, Jennifer Aniston, elle aussi habituée aux grimaces ridicules. Joli cocktail d’acteurs pour cette affiche qui peine à nous vendre son film : « si si, viens, on va trop s’marrer ».