Focus Blu-Ray : Resident Evil – Retribution (Paul W.S. Anderson, 2012)


Resident Evil Retribution (2) Le terrifiant virus mis au point par Umbrella Corporation continue à faire des ravages partout sur Terre, transformant les populations en légions de morts-vivants affamés de chair humaine. Alice, l’ultime espoir de notre espèce, s’éveille au cœur du plus secret des complexes industriels d’Umbrella. Au gré de son exploration à haut risque et de ses découvertes, les zones d’ombre de sa vie s’éclairent… Plus que jamais, Alice continue à traquer les responsables de l’atroce infection. De Tokyo à New York, de Washington à Moscou, elle les pourchasse jusqu’à la révélation explosive qui va remettre en cause toutes ses certitudes. Avec l’aide de nouveaux alliés et d’anciens amis, Alice va devoir se battre pour survivre dans un monde hostile, au bord du néant.

FILM : Cataloguée parmi les franchises en perte de vitesse à chaque nouvel opus, Resident Evil a tout de même su se démarquer de son matériel d’origine (adaptation des jeux vidéo éponymes) pour se construire un univers et une mythologie propre à son image. Celle d’une saga à part entière qui ne cherche plus à savoir si elle rend un hommage salutaire ou pas aux jeux édités par Capcom. Et quand on voit le dernier opus sorti sur console (Resident Evil 6, NDR), on se dit que, finalement, la différence entre les films et les jeux n’est plus si probante.
C’est donc avec un certain plaisir coupable que l’on passe une heure et demie agréable devant un Resident Evil: Retribution qui rempli haut la main son cahier des charges. À savoir un divertissement rythmé, fun, visuellement soigné (dans l’ensemble) et qui n’oublie pas de faire plaisir aux fans de la saga (cinématographique !). Il n’en ait pas pour autant dénué de défauts. On se demande où sont passés Claire (Ali Larter) et Chris Redfield (Wentworth Miller), deux personnages présents aux côtés d’Alice à la fin d’Afterlife, et d’où proviennent Leon Kennedy (Johann Urb) et Ada Wong (Bingbing Li), deux nouveaux personnages qui débarquent sans la moindre explication. On notera aussi le vide colossale en matière de dialogue. Un manque souvent compensé par des scènes d’action généreuses ne nécessitant aucune réplique superflue.
Dopé par des scènes jouissives d’une fluidité notoire, Resident Evil: Retribution se construit tel un jeu vidéo et s’apprécie à sa juste valeur, à condition, bien sûr, de faire abstraction des opus sur console. Le film aurait mérité d’être un peu plus pêchu dans l’écriture mais se déguste entre amis avec les pop-corn de circonstance.

BONUS : Un long making of (50 min environ) divisé en plusieurs featurettes (retour des personnages de la saga, maquillage des zombies, etc.) Il est intéressant de voir à quel point l’équipe croit en cette franchise. À noter le module « Le Projet Alice », une base de données interactive sur les personnages et les monstres phares de la saga avec résumés de leurs parcours/créations et extraits vidéo de leurs apparitions dans les cinq films. Du bon travail qu’il faut souligner.

Resident Evil Retribution (3)

RESIDENT EVIL: RETRIBUTION ★★★
Réalisé par Paul W.S. Anderson.
Avec Milla Jovovich, Michelle Rodriguez, Sienna Guillory et Boris Kodjoe.
Durée : 1h35min
Titre original : Resident Evil: Retribution.
En DVD et Blu-Ray à partir du 26 janvier 2013.
Distribué par Metropolitan Filmexport.

Découvrez d’autres filmss sur Cinetrafic dans des catégories aussi diverses et variées que film d’horreur ainsi que bande-annonce.

Remerciements : Cinetrafic et Metropolitan FilmExport.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s