Top 10 des films à regarder pendant les fêtes


A une semaine de Noël, c’est le moment de laisser parler votre coeur d’enfant et de retomber en enfance. On a tous un ou plusieurs films qu’on repassait en boucle étant petit, la fameuse VHS qui repoussait les limites de l’invincibilité. Je vous livre donc un top très personnel des films que j’aime regarder lorsque le sapin est allumé.

1 – Hook

Considéré injustement comme un raté dans la carrière de Spielberg, lui qui étant jeune, avait mis en scène la pièce pour son collège. Hook était pourtant destiné pour Steven, et il est pour moi le film qui m’a fait le plus rêver. Qui n’a jamais eu envie de s’envoler au pays imaginaire, de combattre des pirates, de nager avec des sirènes … Que ce soit Dustin Hoffman en capitaine crochet, Bob Hoskins en monsieur mouche et bien sûr Robin Williams en Peter Pan, la brochette d’acteurs est vraiment savoureuse. Autant le dire tout de suite, Hook c’est une ode à l’imagination portée par l’excellente partition de John Williams, un film féerique qui nous plonge la tête dans les étoiles pour nous rappeler d’où on vient et qui on est vraiment.

2 – The Goonies

Aaaah celui-là, c’est Sooo Culte ! Certainement le film que j’ai regardé le plus de fois, Papa Spielberg à la production, Richard Donner à la réalisation et nous voilà partis pour une aventure mémorable comme on aimerait vivre. On s’identifie donc rapidement à cette bande de gamins très attachante et drôle, le personnage de Choco est devenu avec le temps une référence pour chaque Geek qui se respecte. Partir à la recherche d’un trésor, c’est un peu le rêve fou que chaque gamin a au fond de lui, et moi depuis, je ne regarde plus mon grenier de la même façon.

3 – Maman j’ai encore raté l’avion

Parce qu’il représente à lui tout seul toute la magie de Noël et que le personnage de Kevin McCallister symbolise tout ce qu’un gamin a toujours voulu faire. Quoi vous n’avez jamais rêvé de vous retrouver perdu dans NY avec la carte bleue de votre père ? Et pendant les fêtes de Noël en plus ! Louer une suite dans un palace et manger des glaces à se faire péter le bide ? Il y a des scènes que j’adorais comme celle ou Kevin regarde "Angels With Even Filthier Souls" avec cette réplique "Je veux bien te croire, mais pas ma mitraillette". Ou encore la scène de la douche avec son oncle. Bref passer un Noël avec Kevin, c’est l’assurance d’avoir une avalanche de gags tous plus réussis les uns que les autres.

4 – Mary Poppins

Superkali… Supercalifragilisu… Oh et puis merde ! Mary Poppins c’est un très grand classique de Disney qui rapporta tout de même 5 oscars, mais c’est aussi un nouvel appel à l’imaginaire avec des chansons sublimes, de très beau décors et surtout une Angleterre du début 20ème siècle, repliée sur ses traditions et ses conventions, manquant singulièrement d’âme et ayant oublié sa raison d’être. Tout ça va être mis en pièce par l’arrivée de la nounou Mary Poppins dans une famille bourgeoise un peu trop bien sous tous rapports. "Vis ta vie en couleurs" comme disait Walt !

5 – Chérie j’ai rétrécie les gosses

Wayne Szalinski et ses expériences …. Rétrécir ses gosses, c’est pas commun comme histoire, les mettre aucongélo d’accord, mais de là à les miniaturiser, fallait oser ! (J’ai remarqué que je suis de plus en plus atroce) Un nouveau monde s’offre au spectateur lorsqu’il se retrouve lui aussi pas plus grand que 6mm. Ainsi tout ce qui paraissait inoffensif va devenir un véritable obstacle, un jardin de la taille de la forêt d’Amazonie, un voisin qui vient tondre la pelouse, une abeille tueuse, un arroseur automatique qui provoque un raz de marée, mais heureusement que la fourmi mimi est là !

6 – Alice au pays des merveilles

Diffusé pendant des années sur M6 la veille de Noël, c’est de cette façon que je l’ai découvert. Et c’est difficile à expliquer, mais son étrangeté m’effrayait … Cette ambiance assez glauque pour un Disney me perturbait, mais j’adorais tellement participer au banquet du Non Anniversaire, ou suivre le chat à travers la forêt.

7 – E.T

L’image suffit d’elle-même pour nous rappeler toutes les émotions qui nous submergent lorsqu’on visionne la pépite de Spielberg. Cet émerveillement insaisissable lorsque le vélo s’envole dans les airs restera dans l’histoire du cinéma.

8 – Die Hard

Lorsqu’il y a une prise d’otage en haut d’une tour un soir de Noël, qui on appelle ? John McClane bien sûr, un personnage qui a changé le film d’action, pour une fois la star du film n’aura pas de muscles saillants, ni de l’héroïsme débordant. Bruce Willis dans le rôle de sa vie, un flic divorcé, cynique et à la limite de l’alcoolisme. Mais "toujours au mauvais endroit, au mauvais moment" et lorsqu’on le contrarie, John n’hésitera pas à traverser les conduits de cheminé, tel un père noël toujours prêt à distribuer des bourres pifs. Un piège de cristal qui mérite sa place pour une veillée de Noël très agitée.

9 – Matilda

Matilda c’est le film que j’ai découvert pendant ma classe de CE1, une histoire légère qu’on ne se lasse pas étant enfant et toujours autant distrayante maintenant. Une comédie sur l’enfance incomprise, qui laisse la part belle à un humour digne d’un Tex Avery avec un Danny DeVito en grande forme.

10 – Le père noël est une ordure

Celui qui ferme le top est plus que culte, vous risquez très certainement de le retrouver à la télévision prochainement, comme tous les ans. Un conte de Noël très mouvement avec des personnages complètement dégénérés, des répliques qui fusent toutes les 30 secondes, si vous ne savez pas quoi faire le 24, appelez le SOS détresse-amitié !

About these ads